5 juin 2018 - Soins visage

Anatomie de la peau : couche par couche

BLOG-visual-600x400_HUID

La peau est le plus grand organe de l´homme. Au total, elle couvre une surface de 1,5 à 2m² qui correspond à environ un sixième du poids du corps. La peau est un système extrêmement complexe de cellules et de capteurs sensoriels qui font que nous pouvons ressentir toutes sortes de sensations: température, pression, frottement, douleur, contacts, etc. La peau, ayant différentes couches uniques, est un vrai chef d’œuvre archéologique ! Êtes-vous intéressé de jeter un coup d’œil avec nous sur sa structure complexe ?

La couche supérieure (épiderme)

La couche supérieure est la couche la plus superficielle de la peau. Cette couche a 0,1mm d´épaisseur mais est, par exemple, plus fine au niveau du visage et plus épaisse au niveau de la plante du pied. De là, la nécessité d’un soin spécifique pour le visage, pour les mains, etc.

Elle veille à la protection contre les agents externes. En outre, la couche supérieure offre une protection contre le dessèchement de la peau. Cela est assuré grâce aux glandes sudoripares et sébacées qui débouchent à la surface de la peau. Elles maintiennent l´équilibre hydrique et graisseux. La couche supérieure est divisée en différentes couches:

  • Couche cornée : C’est dans la couche cornée que se constitue la protection contre les influences extérieures. Cette couche est composée de cellules mortes, de cellules cornées, riches en kératine, et de lipides (naturellement présents dans la peau). On pourrait comparer les cellules cornées aux briques utilisées pour la construction (la peau), les lipides fonctionnant, pour ainsi dire, comme le ciment qui relie le tout. Les cellules inférieures de la couche cornée sont reliées très étroitement entre elles. Les cellules supérieures de la couche cornée ont une structure plus ample et finiront par se desquamer en petites pellicules invisibles. Par pression ou frottement contre la couche cornée, des zones plus épaisses peuvent apparaître localement, c’est ce qu’on appelle des callosités ou des cors.

  • Couche claire : Par l’action réfringente de la couche claire, on l’appelle également couche « translucide ». Les cellules sont particulièrement plates et sont proches les unes des autres. Cette couche claire est uniquement présente au niveau des paumes des mains et des plantes des pieds.

  • Couche granuleuse et couche spineuse : C´est dans ces couches qu´a lieu l´épaississement / le vieillissement progressif des cellules cutanées. Vous pouvez comparer cette couche à une « gare intermédiaire ».

  • Couche hypoblaste (=couche basale) : La division cellulaire a lieu dans la couche inférieure de l’épiderme. Cette couche est composée de cellules souches produisant des kératinocytes. Les kératinocytes produits par cette couche se déplacent vers les couches cutanées supérieures où ils se développent davantage. Ils atteindront la surface après environ un mois et seront sécrétés ensuite. Ce processus ralentit avec l’âge. C’est aussi dans cette couche que se développe notre pigment cutané.


La couche centrale (derme)

De La couche centrale se trouve sous la couche supérieure. Elle a une épaisseur de 1 à 2mm. Elle contient, entre autres, du collagène (70 %), de l´élastine (2 à 5 %), des vaisseaux sanguins, des vaisseaux lymphatiques, des glandes sébacées, des glandes sudoripares et des nerfs.

Cette couche procure à notre peau élasticité et fermeté grâce à la présence de collagène, d´élastine et d´acide hyaluronique (= une substance qui retient l´eau). Vous pouvez comparer la couche centrale avec un matelas qui maintient de manière optimale la couche supérieure grâce à son rembourrage adapté (collagène et acide hyaluronique) et son sommier (élastine).

Le vaste réseau de vaisseaux sanguins dans la couche centrale garantit le transport de substances nutritives essentielles vers la couche germinative. Ces deux couches cutanées sont séparées l´une de l´autre par une frontière en forme d´onde. De par la structure en forme d´onde de cette division, il existe une grande surface de contact entre les deux couches cutanées, à travers de laquelle l´approvisionnement en substances nutritives est optimalisé. À mesure que nous vieillissons, cette forme d’onde s’aplatit de plus en plus, compromet tant ainsi l’apport de nutriments.

La couche inférieure (hypoderme)

Cette couche se compose de tissus conjonctifs isolés où se trouvent les cellules graisseuses qui se chargent de stocker l´énergie. Les cellules graisseuses forment de grands agglomérats et sont séparés par des “cloi sons”. Entre eux passent des vaisseaux sanguins qui transportent les substances nutritives stockées vers où elles sont réellement nécessaires. En plus de stocker l´énergie, cette couche cutanée veille aussi à l´isolation contre le froid et à la protecction contre les coups.

La teneur en graisse de la couche inférieure varie d’une personne à l’autre et d´homme à femme. Les femmes souffrent plus souvent d´accumulation de graisse (cellulite) au niveau des hanches, des cuisses et fesses. La peau d´orange qui apparaît par la position spécifique des différents “coussinets” l´un par rapport à l´autre. En retour, les hommes auront le plus souvent l´accumulation de graisse localisée au niveau de la ceinture.

Le film hydrolipidue / manteau acide protecteur

Notre peau est recouverte d’un fin film légèrement acide qui se compose d´un mélange de sueur (=humidité / hydro) secrété par les glandes sudoripares et de sébum (= graisse / lipide) provenant des glandes sébacées. C’est ce film qui est qualifié de manteau acide protecteur de la peau ou film hydrolipidique.

Ce film protège contre extérieurs – tels les bactéries et les moisissures – et se charge de maintenir la peau souple et élastique. Nous parlons d´une peau saine si, dans cette couche, il existe un bon équilibre entre humidité et graisse.

Le film ne peut remplir sa fonction protectrice de façon optimale que si son degré d´acidité est à niveau. La valeur du pH d´une peau saine est entre 5,4 et 5,9. Il est important que cette valeur soit respectée le mieux possible car, avec cette valeur de pH, il est, par exemple, très difficile pour les

germes pathogènes de se développer. Si la valeur du pH augmente, par exemple par l´abus de savons (agressifs), l´équilibre physiologique de la peau se voit altéré et le mécanisme de défense de la peau s´affaiblit progressivement. De cette manière, ils se forment des problèmes cutanés et des allergies.

Un bon nettoyage doux suivi d´un bon soin sont donc de la plus grande importance pour le bien-être de notre peau! Les produits Mylène assurent un nettoyage en douceur et procurent ensuite un soin adéquat.

Toutes les peaux sont d’ailleurs différentes. Pour déterminer avec votre type de peau, lisez cet article blog.

Ann Bovy

Ann Bovy

Chef de produit de beauté

Mylène

Liersesteenweg 203
2220 Heist-op-den-Berg
Belgique

+32 (0)15 24 47 80
info@mylene.eu

Restez informé(e)

Enregistrez-vous et recevez toujours les dernières nouvelles de Mylène, les événements à venir, des offres exclusives et des tuyaux intéressants dans votre boîte mail.